Developing Global Sensitivity Among Student-Teachers

Comme tout citoyen, les enseignant(e)s ainsi que leurs formatrices et formateurs appréhendent des questions globales : migrations, religions, pluralité culturelle, terrorisme, etc. Si l’approche éducative de ces questions comporte des points communs dans les pays politiquement libéraux (attachement à la liberté individuelle, promotion de la tolérance, etc.), chaque État tend à les aborder dans une optique culturellement et politiquement spécifique. Or, dans un monde de plus en plus interconnecté, les enseignant(e)s devraient pouvoir réfléchir, dans une perspective tout à fait pratique, aux rapports complexes entre nation et principes libéraux qui font la substance de l’idée de citoyenneté, voire de citoyenneté "globale" encadrée par des structures de régulation juridique et politique transnationales. C’est pourquoi GlobalSense met en œuvre, pendant trois années, un dispositif de formation permettant aux futur(e)s enseignant(e)s du secondaire de se saisir de ces enjeux. Au moyen d’interactions transnationales organisées à distance et en présence, elles et ils travaillent en commun, malgré les différences culturelles et politiques propres aux pays impliqués, dans l’objectif de construire des plans de cours supra-nationaux sur la citoyenneté. Le consortium GlobalSense, porté par l’université de Nantes, contribue ainsi à l’internationalisation de l’enseignement supérieur, tout en développant des activités de recherche en sciences de l’éducation (sociologie, philosophie, didactique).

Membres impliqués dans le projet

Université de Nantes
URBANSKI Sébastien, coordinateur du projet (thème 3)
PHILIPPE Tanguy (thème 5)
ANDRO Gaïd (thème 5)

Thème(s) de rattachement

Thème 3 - Politiques et acteurs en éducation et formation
Thème 5 - Savoirs, didactiques et philosophies en éducation