https://cren.univ-nantes.fr/medias/photo/afficheconfcrencardie-27avril22_1649945628334-jpg
  • Le 27 avril 2022
    En ligne
    false false
  • Mercredi 17 avril à 16h en Visioconférence

Intervenantes :
Hanaà Chalak
Anne Vézier

Certains enseignements rencontrent des résistances liées, en particulier, à l'influence des croyances qui peuvent amener les élèves à contester les contenus de ceux-ci. On peut considérer que les élèves concernés ne différencient pas la croyance qui peut se fonder "sur une intuition, un sentiment, une intime conviction ou encore sur la confiance ou l'autorité accordée à une personne (...)" (Wolfs, 2013, p.41) du savoir scientifique qui est fondé "sur la raison, la démonstration, la preuve, c'est-à-dire sur des arguments que l'on doit pouvoir communiquer et justifier, dont on doit pouvoir rendre compte publiquement, afin qu'ils soient examinés, débattus et mise à l'épreuve par d'autres, et qui sont dès lors en principe indépendants du statut de l'autorité de la personne qui les énonce" (Wolfs, 2013, p.41).
Ainsi, certains enseignements ne vont pas de soi et posent des difficultés aux enseignants qui mettent en place des stratégies d'enseignement variées pour gérer les croyances des élèves.
Cette conférence propose de questionner et de discuter cette compartimentation entre savoirs et croyances et les tensions qu'elle induit à partir d'exemples en SVT et Histoire-géographie.
Comment les nouveaux programmes opérationnalisent-ils la distinction entre savoir et croyance? Comment cette distinction est-elle présentée et travaillée dans les manuels scolaires? Comment l'enseignant peut-il travailler cette question en classe? Avec quels repères?