Thèmes de mémoires proposés par les enseignants

Parcours didactique professionnelle (responsable pédagogique : Christine Vidal-Gomel)

Thématique 1. Analyse de l’accompagnement au développement chez des tuteurs ou des accompagnateurs (Grégory Munoz – Thème 1)

Le questionnement concerne l’analyse de l’activité d’accompagnement ou de tutorat en vue du développement de compétences ou de connaissances. Que ce soit en milieu scolaire ou professionnel, par exemple dans le cas de formation en alternance ou par un compagnonnage plus informel, ou encore selon des dispositifs d’accompagnement plus formels ou plus récents (bilan de compétences, VAE), de plus en plus d’acteurs ont à déployer des activités d’accompagnement ou de tutorat visant à permettre le développement de connaissances ou de compétences chez des personnes bénéficiaires. Comment s’ils prennent-ils en interaction avec elles ? A quelles ressources ont-ils recours ? etc. Des enquêtes auprès de tuteurs ou d’accompagnateurs sont possibles. Des terrains de stage peuvent être proposés.

Thématique 2. Analyse de situations de travail comme situations « potentielles de développement » professionnel ou « capacitantes » (Grégory Munoz, Christine Vidal-Gomel – Thème 1)

Le questionnement s’efforce de repérer au sein de situations professionnelles jugées particulièrement difficiles, critiques, ou estimées significatives par les acteurs d’un secteur donné (enseignement, formation, santé, ou autre), ce qui peut favoriser les processus de développement professionnel, tant en milieux de travail qu’en vue de la formation. Les approches proposées relèvent de la didactique professionnelle et/ou de l’ergonomie, et nécessitent de déployer des enquêtes en milieux professionnels ou de formation.

Thématique 3. Étude de dispositif de formation professionnelle recourant à l’analyse de l’activité (Grégory Munoz, Pierre Parage, Christine Vidal-Gomel – Thème 1)

Le questionnement se focalise sur la place de l’analyse de l’activité dans les dispositifs de formation professionnelle. Que ceux-ci se déploient en alternance ou par le recours à une simulation des situations de travail, comment prennent-ils en compte l’activité dans leur ingénierie de formation ? Par exemple, si la simulation de situation de travail est un mode de formation professionnelle rependu, l’étude de son usage didactique reste à développer. Comment les dispositifs de formation sont-ils conçus pour permettre aux apprenants d’apprendre des situations ? Sont proposées diverses possibilités d’analyse de dispositifs de formation, éventuellement en alternance, issus de divers secteurs d’activité professionnelle (santé, industrie, etc.).

Thématique 4. Activité des acteurs impliqués dans des processus de conception de formation ou de situations d’apprentissage et de travail (Christine Vidal-Gomel et Philippe Cottier – Thème 1)

Il s’agit d’analyser et de caractériser l’activité d’un ou plusieurs acteurs impliqué(s) dans un processus de conception de formation ou de travail telles que les activités d’enseignants, de formateurs, d’élèves, d’étudiants, etc. (dans l’enseignement primaire, secondaire ou supérieur, ou en formation pour adulte initiale ou continue). L’objectif de ces analyses est de comprendre ce que signifie « concevoir une formation » de façon individuelle, collective, d’identifier les difficultés et les obstacles rencontrés, les façons de les surmonter afin de fiabiliser les processus de conception, de mieux former les professionnels de la formation. Les analyses pourront aussi prendre pour objet le travail de conception des formateurs.

Thématique 5. Analyser l’activité de travail pour contribuer à la conception de formation (Philippe Cottier et Christine Vidal-Gomel, Grégory Munoz, Pierre Parage – Thème 1)

L’analyse de l’activité de travail est appréhendée comme un préalable à la conception de situations de formation. Il s’agit de former à partir du réel du travail et de ses difficultés, sans pour autant faire des hommes et des femmes au travail une variable d’ajustement des systèmes de production. Bien au contraire, il s’agit de prendre en compte l’articulation travail-formation pour appréhender les conditions de leur développement. Le développement renvoie alors aux possibilités réelles d’apprentissage en formation, à la construction de la santé des acteurs, aux conditions de leur sécurité. Il peut être aussi bien question d’analyser l’activité réelle de professionnels pour mieux former de futurs professionnels, d’analyser le travail des débutants pour concevoir des formations qui leur sont spécifiques, ou pour contribuer à de la formation continue, que de s’interroger sur la façon dont un formateur se saisit des ressources (différents types de ressources numériques, comme les simulateurs par exemple) mises à sa disposition pour former, et sur les obstacles qu’il rencontre.

Thématique 6. Réalité virtuelle et augmentée en enseignement et formation (Christine Vidal-Gomel et Philippe Cottier – Thème 1)

L’utilisation croissante de la réalité virtuelle ou augmentée dans le cadre de la formation professionnelle ou de l’enseignement (du primaire au supérieur), pose de nombreuses questions portant sur la conception des ressources, leurs usages en situation, la simulation, au regard de compétences à définir et acquérir. Comment concevoir ces ressources coûteuses, comment les utiliser, en évaluer l’efficacité ?

Thématique 7. Les conditions de travail des enseignants ou des formateurs (Christine Vidal-Gomel – Thème 1)

Depuis une dizaine d’années, les travaux utilisant des cadres d’analyses de l’activité des enseignants et des formateurs se sont développés, principalement pour comprendre les compétences qu’ils mobilisent dans l’action et mieux les former. En revanche, les travaux qui s’intéressent à leurs conditions de travail, sont peu nombreux, à un moment de mutations institutionnelles et technologiques potentiellement fragilisantes. Les sujets porteront sur la compréhension de ces mutations et sur leurs effets : comment s’actualisent-elles dans les situations quotidiennes des enseignants ou des formateurs ? Comment cela se traduit-il dans les situations de formation qu’ils conçoivent pour les élèves, les formés ? Quelles en sont les conséquences pour les enseignants ou les formateurs eux-mêmes ? Pour la réussite des élèves, des formés ?

Thématique 8. Les conditions de vie et de travail des étudiants (Christine Vidal-Gomel – Thème 1)

Les étudiants qui travaillent ont à concilier leurs études, leur travail et leur vie sociale et familiale. À partir d’approches issues de l’analyse de l’activité il s’agit de caractériser les stratégies qu’ils déploient pour y parvenir, les ressources qu’ils mobilisent, les difficultés qu’ils rencontrent et leurs conséquences. Par exemple, des travaux au sein du département mettent en évidence différents types de ressources (familiales, organisationnelles) auxquelles les professionnels en reprise d’étude ont accès, les obstacles qu’ils peuvent rencontrer, les conséquences pour leur réussite universitaire, pour leur vie sociale et familiale, pour eux (évolution de carrière, santé).

Thématique 9. Etude de l’évolution des activités pédagogiques et didactiques chez les enseignants-chercheurs (Grégory Munoz – Thème 1 ; Martine Lani-Bayle – Thème 4)

Inscrit dans le cadre d’un questionnement relatif à la pédagogie universitaire, ce thème étudie l’évolution des activités pédagogiques des enseignants-chercheurs. Il s’agit d’explorer ce qui préside au développement de leurs activités pédagogiques tout au long de leur expérience. S’agit-il seulement d’une longue expérience cumulant des années d’enseignement ou ont-ils eu recours à des situations potentielles de développement (Mayen, 1999) ? De quelle nature sont ces dernières ? Sont-elles en rupture ou en continuité de leur parcours ? Sont-elles essentiellement informelles ou découlent-elles de dispositifs plus institutionnalisés ? Dans ce cadre une étude qualitative pourra être conduite à partir de récits d’expérience, dans différentes disciplines, réalisés auprès d’étudiants (initiaux ou en reprise d’études) et d’enseignants-chercheurs.

Thématique 10. Récits de scolarité et de formation (Martine Lani-Bayle – Thème 4)

Recueil et étude, sur le moment ou en différé et du plus jeune âge aux seniors, de récits d’expérience et de formation. Quelle place pour le formel, l’informel, l’extraformel ? Quels liens avec le contexte et la qualité de vie ? Quelle pertinence, au regard des validations officielles, de l’appréciation évaluative, par l’apprenant lui-même, de son propre parcours ?

Thématique 11. Pratiques narratives et analyse de l’activité professionnelle (Martine Lani-Bayle – Thème 4)

Que font apparaître ou modifient la mise en récit et l’écriture de la pratique (domaine de la santé, de l’enseignement, du social) ? Quel impact des événements de vie, personnels comme extérieurs ? Quel passage ou impasse en intra- ou intergénérationnel ?

Parcours politiques d'éducation et de formation (responsable pédagogique : Yves Dutercq)

Thématique 12. Décrochage scolaire (Pierre-Yves Bernard, François Burban, Yves Dutercq, Pascal Guibert et Christophe Michaut – Thème 3 ; Martine Lani-Bayle – Thème 4)

La question du décrochage est devenue centrale dans la définition des politiques éducatives des pays développés. Elle sera traitée ici en prenant en considération les conditions d’émergence de cette problématique : rôle croissant des diplômes dans l’insertion des jeunes, prescriptions internationales, responsabilisation du système éducatif dans le devenir des élèves, enjeux économiques et sociaux de la démocratisation scolaire. Pour autant, ce thème peut être l’occasion de mener un travail à niveau micro, en portant l’attention sur un dispositif, des pratiques professionnelles ou des parcours de jeunes. A partir de méthodologies qualitatives (entretiens, observations, récits de vie) ou quantitatives (questionnaire, exploitation secondaire de données), les étudiants pourront aborder les sujets suivants : Comparaison internationale des politiques de prévention du décrochage scolaire Politiques de prévention et de remédiation du décrochage Actions locales partenariales, en particulier mise en place d’Alliances éducatives Parcours des élèves en situation de décrochage Facteurs et motifs du décrochage scolaire Décrochage scolaire, insertion sociale et professionnelleLes étudiants pourront être associés à plusieurs recherches en cours ou en projet au CREN : Territoires et décrochages scolaires (programme financé par l’Agence nationale de la recherche), les partenariats école/entreprises dans le traitement du décrochage scolaire et les effets établissements sur la persévérance scolaire en voie professionnelle.

Thématique 13. Les politiques éducatives locales (Yves Dutercq – Thème 3)

L’objectif est de proposer une description et une analyse critique des… • politiques d’établissement, notamment sous l’angle de l’émergence d’un marché de l’éducation et des stratégies concurrentielles des établissements (projets d’établissement, création de filières spécifiques, regroupements d’élèves, politiques de communication, marketing scolaire, etc.) • actions éducatives ou péri-éducatives, en particulier partenariales (public-privé), dispositifs éducatifs innovants à l’initiative d’instances éducatives ou non, travail des associations (de quartier, périscolaires, humanitaires, de défense des droits…) • actions et politiques éducatives de collectivités locales ou territoriales (commune, conseil départemental, conseil régional)Ces travaux pourront être associés à des recherches du CREN, en particulier en s’articulant aux thématiques déclinées dans la thématique 14, en rapport avec la recherche de la performance, ou encore dans la thématique 12, à propos des dispositifs de lutte contre le décrochage scolaire.

Thématique 14. L’incidence des politiques de recherche de la performance sur le professionnalisme des personnels (Yves Dutercq – Thème 3)

La montée en puissance, dans le monde de l’éducation et de la formation, de la contractualisation et de l’évaluation, la pénétration des modes d’action de type managérial et de la gouvernance par la performance correspondent de façon plus globale à ce qu’on appelle aujourd’hui les politiques d’accountability (responsabilisation des acteurs et obligation de résultats). Ces politiques ont pour premier effet de remettre en cause l’autonomie morale et professionnelle et l’expertise pratique des personnels. Cette redéfinition du professionnalisme peut être appréhendée en fonction des différentes catégories d’acteurs de terrain (enseignants, personnels de vie scolaire, personnels de direction du premier et du second degrés) et conduit à des interrogations qui fournissent autant de pistes à des études qui pourraient être menées dans le cadre du mémoire de master : quelles formes et quelles modalités du leadership exercé par les cadres locaux (chefs d’établissement et IEN en particulier) ? quelle autonomie de jugement et d’action face au leadership attendu des personnels d’encadrement ou à la régulation exercée par les usagers ? plus généralement, quelles formes d’évaluation et de régulation de l’action des personnels d’enseignement ou de vie scolaire ? quelle redéfinition afférente de leur professionnalisme ?Les étudiants pourront être associés à des recherches internationales du CREN portant sur les les politiques d’accountability et leurs effets.

Thématique 15. Sociologie des enseignants (Pascal Guibert – Thème 3)

1. Le constat d’un écart considérable entre la satisfaction que les enseignants expriment à l’égard de leur travail et le sentiment d’être peu valorisés et considérés (selon une enquête TALIS, 86% se déclarent satisfaits de leur travail alors que seulement 5% pensent que le métier est valorisé contre 31 % en moyenne dans les autres pays) interroge les possibilités que les enseignants ont de valoriser leur travail et leur métier dans et hors de l’école.

2. L’insertion professionnelle et le décrochage (arrêt et reconversion dès le début de carrière) des enseignants du primaire, secondaire et du supérieur. Etudes biographiques des trajectoires personnelles et professionnelles des jeunes enseignantsTravaux proposés : 1. Enquête qualitative en établissement sur les moyens de valorisation développés par les enseignants (ces enquêtes se feront dans le cadre d’un stage rémunéré de plusieurs semaines programme de recherche DESPROFS associant plusieurs laboratoires de recherche) 2. Enquête qualitative par entretiens auprès d’enseignants du primaire ou du secondaire ayant quitté l’enseignement

Thématique 16. Politiques et usages des technologies numériques (François Burban, Philippe Cottier et Jean-Yves Roux – Thèmes 1 et 3)

Les sujets traités porteront sur les transformations engagées ou les évolutions attendues dans le fonctionnement des établissements sous l’effet du développement des usages liés aux technologies numériques. Les outils et les ressources émergentes (Environnements Numériques de Travail, manuels scolaires numériques, outils collaboratifs ou d’enseignement à distance, tablettes tactiles, réalité virtuelle et augmentée, etc.) s’accompagnent d’usages et de pratiques développés par différents acteurs (enseignants, élèves, familles, équipes de direction, etc.). Quels instruments numériques sont mobilisés, avec quels usages ? Ces instruments engagent-ils de nouvelles manières de faire, de communiquer, d’apprendre et d’enseigner, de diriger ? Ces questions seront abordées à partir des entrées suivantes : – Pilotage des établissements – Évolution et transformations des pratiques des jeunes, des apprenants, des parents et des professionnels – Enseigner – avec – grâce – en tenant compte – en utilisant – des réseaux sociaux numériques. – Le numérique et le travail des élèves et des étudiants, collaboration et outils numériques collaboratifs (en local ou en ligne, institutionnels, ENT par exemple, ou non, Facebook, réseaux sociaux numériques publiques).

Thématique 17. L’orientation des élèves (Christophe Michaut et al. – Thème 3)

Les recherches ont identifié un ensemble de facteurs individuels (scolarité antérieure, caractéristiques sociodémographiques, compétences scolaires et informationnelles, etc.) et contextuels (caractéristiques de l’établissement, offre de formation supérieure sur le territoire etc.) qui sont corrélées aux vœux d’orientation des lycéens. Comment se construisent ces vœux ? De quelles ressources disposent les collégiens et lycéens pour s’orienter ? Quelle est l’efficacité des dispositifs d’orientation active ?Ces travaux pourront être associés à des recherches du CREN sur l’attractivité et le recrutement des CPGE (ARCS), sur les déterminants de l’orientation sur APB et les dispositifs de lutte contre l’autocensure (Essec).

Thématique 18. Sociologie des étudiants et organisation de l’enseignement supérieur (Christophe Michaut, Yves Dutercq et Pascal Guibert – Thème 3)

L’organisation pédagogique des filières et des secteurs d’enseignement Les évolutions de l’offre et de la demande dans l’enseignement supérieur, l’orientation et l’accès vers les filières sélectives (YD) Le parcours des étudiants : cheminement des étudiants, abandon, réussite et échec dans l’enseignement supérieur Les manières d’étudier Expérience, intégration et affiliation des étudiants (PG) : Les questions de la socialisation (acculturation) et de la réception de la formation reçue ainsi que des conditions (objectives et subjectives) d’insertion universitaire des étudiants sont clairement posées depuis plusieurs années (notamment en 1ère année). Il s’agira de comprendre comment les étudiants se construisent une expérience d’étudiant et les difficultés qu’ils peuvent rencontrer. Une attention particulière pourra être portée à la situation des étudiants étrangers.Sujets proposés : L’interruption des études dans les formations universitaires ; Fréquentation des BU et réussite aux examens ; Les compétences sociales des étudiants ; Concurrence et marché dans l’enseignement supérieur ; Enquête qualitative auprès d’étudiants en première année de Licence

Thématique 19. La formation professionnelle initiale : enjeux et transformations (Pierre-Yves Bernard – Thème 3)

Les voies professionnelles de formation initiale (apprentissage, formation en lycée professionnel, formations professionnelles supérieures) se sont considérablement transformées ces dix dernières années. Notamment la réforme du baccalauréat professionnel en trois ans en 2009 a constitué une transformation majeure de l’enseignement professionnel en France, et a affecté les stratégies d’orientation des familles, les trajectoires des élèves, les poursuites d’études supérieures, les pratiques de formation au sein des LP, etc. Par ailleurs les voies professionnelles constituent un levier de lutte contre le décrochage scolaire (voir thématique 14). Enfin, les formations professionnelles occupent une place centrale dans les questions de transition école/marché du travail. Les travaux menés porteront sur ces transformations à partir d’approches relevant de différentes disciplines : économie, histoire, sociologie, en croisant approches micro (expérience lycéenne, pratiques d’enseignement, …) et macro (transformations institutionnelles, modèles sociétaux, …). Les étudiants intéressés pourront utiliser une méthodologie quantitative ou qualitative.

Thématique 20. Évolutions des formations artistiques professionnalisantes (François Burban – Thème 3)

En France, le système de l’enseignement spécialisé des disciplines artistiques (Conservatoires Musique, Danse, Théâtre) se distingue du système scolaire par sa structuration ou son organisation administrative et pédagogique par exemple. Ces dernières années ont été marquées par des transformations importantes tant des modalités et des contenus des formations professionnalisantes, que des qualifications, ou des statuts des professionnels dans les secteurs liés à ces activités. Ces changements, dont on peut estimer qu’ils vont à termes modifier significativement les identités de ces groupes professionnels, pourront faire l’objet des travaux de mémoires des étudiants à partir d’entrées spécifiques et de méthodologies adaptées (observations, entretiens, questionnaires d’enquêtes). Des terrains d’enquêtes pourront être proposés aux étudiants dans le cadre d’un partenariat avec le PONT SUPERIEUR de Nantes

Thématique 21. Pluralité culturelle, république, laïcité (Sébastien Urbanski – Thème 3)

La pluralité culturelle affecte l’éducation scolaire sous plusieurs aspects. Cinq directions peuvent être envisagées pour une recherche : 1) une étude des discours et débats académiques, politiques, médiatiques, leurs ancrages historiques et institutionnels ; 2) l’impact possible de ces discours, et plus spécifiquement des décisions politiques, sur le travail dans les établissements scolaires ; 3) les situations de travail en contexte de diversité sociale et culturelle ; 4) les contenus d’enseignement et la pédagogie ; 5) les points de vue des élèves. Différents objets sont possibles : minorités culturelles, immigration, enseignement moral et civique, signes religieux ostensibles, enseignement des faits religieux, école publique et privée, discriminations, etc. Des comparaisons internationales peuvent également être envisagées

Thématique 22. Éducation artistique, esthétique du spectacle vivant (Alain Patrick Olivier – Thème 5)

La recherche porte sur l’éducation esthétique ; les théories esthétiques et les politiques de l’éducation en Europe et dans le monde ; l’analyse de la formation des enseignants et de la formation des artistes ; les concepts de l’empathie dans les arts du spectacle ; la transmission de l’art et de la culture en général dans l’école, dans les écoles d’art, dans l’éducation populaire, dans les institutions culturelles, dans les pratiques artistiques. On étudie plus spécialement la danse, le théâtre, la musique. Les recherches peuvent se développer, en particulier : dans le cadre de la convention ARFAE (Atelier de formation des artistes et des enseignants) avec le Pont supérieur Pays de Loire/ENSATT de Lyon ; dans le cadre du partenariat avec le TU-Théâtre Universitaire de Nantes ; avec le dispositif théâtre et danse à l’école de la Ville de Nantes. Exemples de travaux : Histoire des idées et des politiques culturelles. – Analyse des dispositifs de danse/théâtre à l’école. – Analyse de l’action pédagogique autour d’une création artistique. – Le travail des médiateurs. – L’éducation du spectateur.

Thématique 23. Émancipation, aliénation, reconnaissance (Alain Patrick Olivier – Thème 5)

L’approche philosophique étudie la valeur et l’actualité des théories de la reconnaissance en général et pour le domaine des sciences de l’éducation en particulier. La recherche s’inscrit dans une approche interdisciplinaire des sciences humaines. Le cadre théorique s’inscrit dans la tradition philosophique de Kant, Hegel et Marx et dans la tradition de la Théorie critique de l’Ecole de Francfort. On interroge à la fois l’origine historique et philosophique des concepts et des problématiques de la reconnaissance et leurs développements dans les discours contemporains et dans la situation ouverte par la « révolution numérique ». Cette thématique inclut la problématique morale de la confiance en éducation, de l’estime de soi, de l’identité individuelle et collective, des différences et des minorités. Les recherches en épistémologie et histoire des doctrines philosophiques sont associées ici à des recherches-développement.Exemples de travaux : Le besoin de reconnaissance dans le monde de l’éducation. – Théorie critique et pédagogie critique. – Les théories de la reconnaissance aujourd’hui. – L’éducation à l’époque du néolibéralisme. – Approches critiques des medias et du numérique.

Liste des mémoires soutenus

2017-2018
2016-2017
  • Letessier Vincent – Analyse de la conduite d’un véhicule de transport sanitaire en situation urgente pour former au métier d’ambulancier. dirigé par Christine Vidal-Gomel
  • Harroudj Éric – Former dans les situations de service client : un tuteur en entreprise force de disposition. dirigé par François Burban
  • Gachie-Beaujean Béatrice – « Coup de sabre » et conceptualisation : analyse de l’activité d’un formateur professionnel en alternance dans le BTP en prise avec les aléas non identifiés. dirigé par Grégory Munoz
  • Frémondière Guillaume – Faire dire l’activité en accompagnement de dossiers professionnels : analyse de l’activité effective d’une formatrice en CFA. dirigé par Grégory Munoz
  • Flavien Marc-Antoine – La tablette, la réalité virtuelle et la réalité augmentée en situation d’apprentissage dirigé par Philippe Cottier
  • Fermaq Majda – L’usage du TBI par les enseignants : gain ou perte de temps ? En quoi et comment l’usage du TBI dans les pratiques des enseignants de primaire influence la gestion de leur temps de préparation et de leurs cours en classe ? dirigé par Philippe Cottier
  • Daguerre Yohann – Quid d’un dispositif de co-explicitation pour aider des conseillers pédagogiques de circonscription à cerner leurs difficultés de dialogue avec des débutants ? dirigé par Isabelle Vinatier
  • Chaumeton Amandine – Les étudiants salariés et la place des ressources numériques dans la régulation entre sphères privée, professionnelle et étudiante. dirigé par Philippe Cottier
  • Laurent-Chaabit Véronique – La place du care dans l’activité des manipulateurs en médecine nucléaire lors d’un Tep-TDM. dirigé par Grégory Munoz
  • Billy Caroline – La qualité de vie au travail : le vécu de cadres de proximité en santé mentale ; du sens au travail …au pouvoir d’agir. dirigé par Isabelle Vinatier