Questionner le quotidien pour apprendre : l’apprentissage par problématisation dans les disciplines à partir d’exemples en sciences physiques et chimiques.

L’enseignement-apprentissage scientifique dans le cadre de démarches d’investigation vise [principalement] la formation du citoyen de demain. Pour ce faire, de nombreux dispositifs d’apprentissage proposent de questionner les élèves sur des objets ou des situations de leur vie quotidienne pour notamment les intéresser et les motiver. Cependant, s’agit-il de leur faire apprendre des solutions ? Si c’est le cas, on se retrouve avec des textes de savoirs propositionnels, qui ne sont ni théoriques ni pratiques, des pédagogies transmissives (Astolfi, 1992). Ou bien s’agit-il de leur faire apprendre des savoirs scientifiques avec un certain degré d’apodicticité pour les rendre fonctionnels. Dans ce cas, le cadre théorique de l’apprentissage par problématisation développé au CREN (Fabre, 1999 ; Orange, 2002) est approprié puisqu’il permet l’apprentissage de savoirs scientifiques qui relèvent plus du nécessaire et du possible que du vrai et du faux.

Dans cette conférence nous présenterons le cadre théorique de la problématisation et nous l’utiliserons pour étudier quelques situations de la vie quotidienne en sciences physiques et chimiques. Puis à l’aide d’un exemple nous montrerons que l’apprentissage par problématisation de savoirs scientifiques fonctionnels contribue à la formation du citoyen de demain. Car il permet aux élèves d’acquérir des outils pour aborder, du point de vue des sciences physiques et chimiques, des questions « socialement vives ».

Posted in Conférences du CREN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *