Discipline CNU : 7 ème section

Composante d'enseignement : UFR Lettres Langues et Sciences Humaines

Contact : aude.bretegnier@univ-lemans.fr



documents

Domaines  de compétence :

Sociolinguistique, anthropologie du langage, didactique des langues et du plurilinguisme, approches qualitatives, épistémologie, conceptualisation, recherche-action.

Mots-clés de la recherche

Pluralités linguistiques inégalitaires, imaginaires plurilingues, conflictualité relationnelle aux langues, (il)légitimité et (in)sécurité linguistiques, communautés linguistiques, histoires de langues, dynamiques linguistiques et identitaires en parcours d’insertion / intégration, appropriation et transmission linguistique, didactique des langues en relation, recherche-intervention-formation, terrain, implication, approches critiques, réflexivité.

Terrains actuels de recherche

Terrain de la formation linguistique en contextes d’insertion : migrants allophones en cours d’appropriation linguistique, adultes scolarisés en français en grande difficulté face à l’écrit (illettrisme).

Approches plurielles des langues et des cultures, Ouverture de la formation linguistique d'adultes en insertion à ces approches.

Ecole et plurilinguismes, élèves, enseignants, parents, prise en compte éducative de la pluralité linguistique et culturelle, inclusion scolaire.

Tout petit résumé des intérêts et la problématique de recherche

Ma recherche s’inscrit dans la perspective de contribuer au développement de la sociolinguistique qualitative. Elle s’intéresse à l’expérience plurilingue en situations de « pluralités linguistiques inégalitaires », quand elle met en jeu une langue maternelle socialement minorée en relation et en tension avec une langue (officielle, de scolarisation, de mobilité et d’insertion) dominante. Elle interroge, à partir de l’analyse d’« histoires de langues » collectées en particulier par entretiens semi-directifs, les enjeux socio-identitaires de la disparité statutaire des langues et ses impacts sur les représentations et sur les pratiques langagières, d’appropriation et de transmission linguistiques. Elle vise une élaboration théorique qualitative de la « conflictualité relationnelle aux langues » à partir de l’analyse de ses manifestations en termes d’attitudes et de sentiments épilinguistiques (insécurité linguistique, honte, culpabilité, auto-odi…), interrogeant le sens que les locuteurs confèrent à la disparité statutaire de leurs langues, ce qui y est en jeu pour eux, et la manière dont ils perçoivent que ces enjeux marquent leur histoire, leur expérience et leurs pratiques langagières : En quoi la reconnaissance ou la stigmatisation dont les langues font socialement l’objet marquent-elles les « imaginaires plurilingues » ?

Le positionnement disciplinaire de la recherche est la sociolinguistique, dans laquelle s’ancrent la problématique et les questions, mais le travail s’inscrit aussi en anthropologie du langage et en didactique des langues, et puise dans certaines approches sociologiques et psychosociologiques qualitatives, ainsi que dans la pensée psychanalytique.

Dans le champ de la didactique des langues, mon terrain de spécialité est celui de la « formation linguistique en contextes d’insertion », qui rejoue la problématique sociolinguistique de la pluralité linguistique inégalitaire, me donne à travailler sur « l’intégration linguistique » en lien avec la question des plurilinguismes et à développer une démarche « didactique des langues en relation » qui s’inscrit à la croisée du champ du FLS, des approches plurielles (didactiques du plurilinguisme) et des approches biographiques en formation d’adulte.

Les projets dans lesquels je m’inscris ces dernières années me conduisent à expliciter des problématiques éducatives que j’articule à la question de la disparité statutaire des langues :

Programmes financés en cours

2015-2020 : Programme Régional Enjeu[x]Enfance et Jeunesse, Pays de la Loire, « Dynamiques scientifiques », Porteur : Yves DENECHERE, CERHIO UMR 6258, Université d’Angers (2015-2020).

  • Responsabilité adjointe Axe 3 : Cultures, imaginaires, médiation (Resp. : P. Lojkine, 3L.AM, Université du  Mans). Coordination de la Thématique 3 : Imaginaires plurilingues entre familles et école. 12 chercheurs impliqués, CREN, CERIEC, CRINI, Universités du Mans, Nantes et Angers.
  • La pluralité linguistique et culturelle source de « vulnérabilité » (Castel 1994), de difficultés, d’inégalités ? Est-ce cette pluralité, ces langues qui font problème, ou le regard socialement et scolairement porté sur elles, la minorisation sociale et scolaire dont elles font l’objet ?
  • En quoi la disparité statutaire des langues marque-t-elle les imaginaires et l’expérience plurilingues des élèves, et avec quelles implications sur la relation construite à l’école et à la langue de l’école, le rapport aux apprentissages scolaires ?
  • En quoi des pratiques éducatives ouvertes à la pluralité linguistique et culturelle peuvent-elles aider des élèves, leurs familles, à mieux vivre / gérer leur plurilinguisme, leur relation aux langues dont le français, avoir des effets bénéfiques les rapports construits à l’école, l’ouverture aux apprentissages scolaires ?

2016-2019 : RFI Alliance Europa, Projet AMICAE : Analyse des Médiations Innovantes de la Culture et de l’Art pour une Europe ouverte. Resp. Brigitte OUVRY-VIAL, Université du  Mans.

  • Participation au Volet 2 : Ecole, plurilinguismes, migrations. Coord. Isabelle Audras, 15 chercheurs impliqués, 8 pays concernés (Allemagne, Autriche, France, Grèce, Hongrie, Pologne, Portugal, Suisse).

Comment l’école française a pensé (ou pas) la question de l’insertion scolaire des élèves allophones, a géré (ou pas) la pluralité linguistique de ces élèves ?  Que nous disent, en France et dans d’autres pays d’Europe, les dispositifs d’insertion scolaire des élèves allophones, des rapports socio-historiquement construits à la pluralité et à la variation linguistique et culturelle  et à l’intégration ? Ces dispositifs mobilisent-ils ou pas les pistes ouvertes par ces recherches européennes sur l’éducation plurilingue ?

2011-2014 : Programme Régional PLURI-L - Plurilinguisme : Pratiques, représentations, acquisition, enseignement, Pays de la Loire. Porteur : Frédéric TUPIN, CREN, Université de Nantes (2009-2014).

Depuis 2015 : Participation au Réseau international PICNAB : Programmes Internationaux de Recherche Nantes, Aveiro, Brasilia, CREN-Axe 2, Correspondant et coordination : Dora François, Université de Nantes.

Impliqué(e) dans les programmes :

  • écri+ – Évaluation, formation et certification en français écrit à l’université
  • Imaginaires plurilingues entre familles et école. Programme Régional Enjeu[x].
  • Action « Ecoles, plurilinguismes, migrations » dans le programme « Amicaé° » (RFI Alliance Europa)
  • Form’Alter : Former les enseignants de Français langue seconde (et de classes d’accueil) à la prise en compte de l’altérité linguistique et culturelle des élèves allophones arrivants
  • Enseignements en Sciences du Langage, Sociolinguistique et Didactique des Langues à l’Université de Tours puis à l’Université du  Mans :

    • au niveau Licence (L1 au L3), la linguistique générale, la linguistique énonciative et la pragmatique, la didactique des langues et la pratique réflexive en « Parcours FLE » ;
    • au niveau Master (M1 et M2. Pro et R-), enseignements de sociolinguistique et de didactique des langues, spécialité publics spécifiques : adultes en situations d’illettrisme et en parcours de migration-intégration, enseignements M2 méthodologie de la recherche (M2. Pro et R, parcours en présence et à distance), enseignements approches didactiques spécifiques (didactiques du plurilinguisme, approches réflexives), ou, dans le cadre des parcours professionnels, sur des démarches attenantes à l’encadrement de formation (coordination, ingénierie, audit).
    • Conception de modules d’enseignement-apprentissage EAD, Master DDL (2015, 2016, 2017)
    • Encadrement d’étudiants dans leurs travaux:

    Suivi de très nombreux stages et mémoires Master 1 et 2.

    Direction et encadrement de thèses

    2011-2016 : L’acte d’évaluation peut-il être un moteur de l’autonomie dans les apprentissages ? Le cas de l’enseignement du français langue étrangère au Japon, par Christian PELISSERO. Co-encadrement (50%) avec Jean-François BOURDET, PU, EA 2661 CREN, université du Mans. Thèse non financée. Soutenue le 24 novembre 2016.

    2012-2018 : Dire (avec) l'accent. Représentations et attitudes liées aux accents en formation linguistique obligatoire pour adultes migrants allophones, par Myriam DUPOUY, Co-direction (50%) avec Ronan CALVEZ, PU, EA 4451 Centre de Recherche Bretonne et Celtique, Université de Brest. Thèse non financée. Soutenue le 06 février 2018.

    2018- : Rapport aux langues, pratiques et postures professionnelles d’enseignants « non-natifs » de français (FLE) au Mexique et d’espagnol en France : Approche comparative, par Moisés Abad Gervacio, Le Mans Université EA 2661 CREN, EC ELIC. Thèse non financée.

     

    Responsabilités politiques

    • Depuis septembre 2017: Co-responsable du Thème 2 du CREN (EA 2661) : Plurilinguismes, éducations, sociétés.
      et Co-responsable du pôle CREN-Le Mans.
    • 2016 : Membre élue MCF (Collège B) Conseil d’Administration de l’Université du Mans.
    • 2012-2016 : Membre élue MCF (Collège B) Conseil de la Recherche et Conseil Académique de l’Université du  Mans.
    • 2013-2016 : Membre élue (collège B) du Comité de suivi des thèses Ecole Doctorale 504 – "Cognition, Education, Interactions" (Laboratoires CREN-INEDUM, VIPS et MIPS).
    • 2015-2016 : Présidente de Comité de Sélection. Poste MCF 4163 : Plurilinguismes, Français langue seconde, Numérique éducatif. Université du Campagne synchrone 2016. Aboutie. 

    Responsabilités administratives

    • 2014-2017 : Co-directrice du Département de Didactique des Langues, Université du Mans.
    • Depuis 2014 : Responsable de la Mention de Master Didactique des Langues, Université du Mans.
    • Porteuse et coordinatrice du dossier d’auto-évaluation (2014-2015) et de la refonte du projet en vue de l’accréditation (2015-2016, 2016-2017) de la Mention de Master Didactique des Langues, Université du Mans.

    Responsabilités pédagogiques

    • Depuis 2010-2011: Responsable Parcours Master 2 Didactiques du Plurilinguisme, Parcours à distance, Mention DDL.
    • Depuis 2011-2012: Responsable Parcours Master 1 Didactique des Langues : Français Langue Etrangère, parcours en présence, Mention DDL. Présidente du jury associé au parcours.
    • Depuis 2012-2013: Responsable Parcours Master 2 Diffusion des Langues, Parcours à distance, Mention DDL.
    • Depuis 2014 : Responsable de la Mention de Master Didactique des Langues, Université du Mans.
    • Depuis 2015: Présidente du jury associé à la Spécialité B de la Mention Didactique des Langues.

    2017 : Suite HDR, Démarrage d’un projet de numérisation de mon corpus de recherche en vue de sa mutualisation et de sa valorisation

    Mes recherches s’appuient sur l’analyse d’un corpus qui rassemble des transcriptions d’entretiens épilinguistiques et d’échanges enregistrés en situations formatives, mais aussi des écrits, collectés sur différents terrains et à différentes époques de mon histoire de recherche, à la Réunion et en France métropolitaine, entre 1994 et 2012.

    Ce corpus construit une collection d’« histoires de langues » situées et contextualisées, dont l’analyse permet d’explorer la complexité et l’ambivalence des construits relationnels aux langues en situations de « pluralités linguistiques inégalitaires ».

    Ces corpus vont être rassemblés dans une collection numérique qui permettra de les valoriser et de les mutualiser.

    1. « (In)sécurité linguistique à la Réunion », Corpus de Thèse (1999) :
      1. Transcription de 65 entretiens épilinguistiques et biographiques menés avec des adultes réunionnais à propos des langues, de leurs langues, de leurs pratiques langagières (La Réunion, 1994-1997).
      2. Extraits de 40 copies d’expression écrite de lycéens à propos des langues, leurs langues, leurs pratiques langagières (La Réunion, 1994)
    2. Adultes plurilingues en parcours migratoires et d’insertion (2003-2012).
      • Entretiens et échanges enregistrés en situations formatives, collectés sur 3 terrains de recherche-action :
        1. « Illettrismes et relations aux langues » (Tours, 2003-2004), observations participantes en formation, échanges épilinguistiques, entretiens biographiques ;
        2. « Exils, langues, identités en situation de demande d’asile politique » (Joué-lès-Tours, 2005-2008) : entretiens individuels intégrés à un atelier thématisé de pratique du français : Atelier CERCL, enregistrements d’échanges épilinguistiques, terrain d’élaboration d’une démarche formative biographique « Histoires de langues en formation » (Bretegnier, 2008a, 2009b) ;
        3. « Adultes migrants en formation » (Coulaines, 2011-2012) : mise en place d’un atelier, enregistrements d’échanges épilinguistiques, à propos des langues, des pratiques langagières, d’appropriation et de transmission linguistiques. Terrain d’élaboration d’une démarche didactique des « langues en relation » (Bretegnier, 2013 a&b).
    3. Etudiants plurilingues en mobilité (2010-2012).
    • Entretiens biographiques individuels sollicités auprès d’étudiants en trajectoires de mobilités universitaires et dont les histoires de langues sont aussi marquées par une problématique de disparité statutaire.

    2017, 2018 : Coordination d’élaboration d’un corpus numérique d’équipe

    Collection de données collectées dans le cadre des terrains et travaux des chercheurs participant au programme Enjeu[x], Axe 3, Thématique 3 : Imaginaires plurilingues entre familles et école.

    • Témoignages, discours épilinguistiques, « fragments biographiques » situés à propos des trajectoires linguistiques et interculturelles d’élèves en Région Pays de la Loire, des entretiens avec des enseignants ayant participé aux actions. Corpus et éléments d’analyses.

    2017, 2018 : Coordination d’élaboration de mallettes pédagogiques d’activités plurilingues et interculturelles numériques et non numériques à destination d’enseignants d’élèves de maternelle, primaire et collège

    • Programme Enjeu[x], Axe 3, Thématique 3 : Imaginaires plurilingues entre familles et école.
    • Une collection numérique de ressources et d’activités plurilingues conçues en regard de contextes éducatifs donnés mais pouvant aussi être réinvestis dans d’autres contextes, supports didactiques – en classe, en formation, ou supports d’échanges ou de jeux en famille, pensées comme devant pouvoir naviguer entre familles et école. Activités associées d’éléments de de démarche pour un travail avec la pluralité linguistique et culturelle.

    Diffusion et valorisation de la recherche : Conférences commandées / invitées

    • Bretegnier, A. (2015). ‘Communauté linguistique’ : renoncer ? ou problématiser ? Conférence invitée dans le cadre du Séminaire La Bretagne linguistique, Université de Brest, 16 novembre 2015.
    • Bretegnier, A. (2015). Pour travailler avec les dimensions plurilingues, interculturelles, et identitaires à l’œuvre en formation linguistique d’adultes en parcours ‘langues et insertions, Conférence invitée dans le cadre du séminaire de l'axe 3 du Lidilem "Didactique des langues, recherches en ingénierie éducative", Université de Grenoble, 7 Mai 2015.
    • Bretegnier, A. (2015). ‘Communauté linguistique’, notion problématique. Conférence invitée dans le cadre d’un séminaire de sociolinguistique (Master et Doctorat), LCT, Université d’Aix en Provence, 29 janvier 2015.
    • Bretegnier, A. (2014). Approches biographiques, plurielles… Ouvrir la formation linguistique des adultes migrants à la question de l’expérience plurilingue en parcours de migration-intégration. Journées de l'Egalité de la Région Ile de France, Conférence à l’invitation de l’association DULALA, Paris, 21 mai 2014.
    • Bretegnier, A. (2013). « FLI » : Champs d’intervention, approches didactiques, questions sociolinguistiques… petit panorama, Conférence invitée dans le cadre d’un séminaire de Master, Université de Grenoble, 28 Novembre 2013.

    (Co-)organisation d’événements scientifiques, colloques et journées d’études

    2015 : Comité d’organisation JE L’enfant entre deux cultures. Familles et professionnels en situation transculturelle, AFALAC, Projet Régional Enjeu[x] Université du  Mans, 11 décembre 2015.

    2014 : Comité d’organisation du Colloque franco-brésilien, Aspectos cruzados sobre a escola : França, Portugal e Brasil, de ontem a hoje, CREN, Université de Nantes, 6-8 novembre 2014.

    2012 : Pilotage Journée d’Etude Pluri-L 2012 : « Plurilinguisme : question(s) de ‘Savoir-être’ ? », 19 octobre 2012, Université du  Mans. Projet Régional Pluri-L (2009-2013).

    2012 : Co-pilotage Comité scientifique Colloque international Vers le plurilinguisme : 20 ans après, MSH d’Angers, 21-23 mars 2012. Projet Régional Pluri-L.

    2010 : Co-pilotage du comité scientifique du colloque international « Réflexivité en contextes de diversité : un carrefour des sciences hu Manss ? », EA 4246 Dynadiv, 1-2 décembre 2010, Université de Limoges.

    2008 : Pilotage JE « Former à (s’)intégrer ? » : Vers l’élaboration d’un référentiel de compétences professionnelles du secteur de l’accès au « français langue d’insertion » (FLI), EA 4246 Dynadiv, 14 septembre 2008, Université de Tours.

    • Constitution et pilotage d’un réseau national de chercheurs et de praticiens. Aboutissement : Collectif formalisant une description de la professionnalité et des compétences des formateurs « FLI » attenantes (Bretegnier, dir., 2011).

    2007 : Co-pilotage du comité scientifique du colloque international Le biographique, la temporalité, la réflexivité : articuler langues, cultures et formation, juin 2007, Université de Tours.

    2005 : Pilotage Journée d’études ProLing : Rencontre de professionnels et de (socio)linguistes autour des notions de langues, insertions, formations : Identifier des convergences, Penser des coopérations, Université de Tours.

    Commandes d’expertises de projets de recherche par des organismes nationaux ou internationaux

    • Février 2016 : Expertise Projet ANR : Refugees, migrants and their languages in healthcare encounters, Agence Nationale de la Recherche (ANR).
    • janvier 2015 : Expertise Projet CRSH : "Bilinguisme et discrimination linguistique : langues, marché du travail et frontières sociales au Canada", Dir. : Mireille McLaughlin, Université d'Ottawa. Expertise demandée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH).

    Expertises sociales

    • 2009: Sollicitée en tant que chercheure-experte par l’ATEC-CIBC – Centre interrégional de bilans de compétences, Tours (37). Réalisation d’une étude qualitative (entretiens et analyse) : parcours d’insertion professionnelle de femmes allophones. Projet « Réorientation de projets professionnels féminins post-services aux personnes », partenariat Région Centre, Département Indre et Loire, ANPE, Délégation Départementale Droit des femmes, et le GIP Alphacentre (ANLCI).

    Réponses à appel / Montage de projets

    Avril 2016 : Participation au dépôt d’une action de recherche "Ecoles, plurilinguismes, et migrations" dans le cadre d’une réponse à APP déposée dans le cadre du RFI Alliance Europa : AMICAE : Approches des Médiations Innovantes de la Culture et de l’Art dans une Europe ouverte. Coord. B. Ouvry-Vial, Université du  Mans. Equipe : Isabelle Audras (coordination de l’action déposée), Aude Bretegnier, Gina Ioannitou, Danielle Omer.

    2016: Participation au dépôt d’ANR Jeune Chercheur LICORE (Un Livret participatif de Compétences de la Réussite Étudiante), Défi 8 « Sociétés innovantes, intégrantes et adaptatives », axe 4 : « Education, capacités cognitives, socialisation, formation tout au long de la vie ». Porteur : P. Salam, Université du  Mans. Pré-proposition acceptée.

    2015 : Contribution au montage du Pré-projet pour l’AAP générique 2015 de l’ANR. Défi 8 « Sociétés innovantes, intégrantes et adaptatives », axe 2 « Inégalités, discriminations, intégration ». Titre du projet : Des inégalités d’apprentissage à l’apprentissage des inégalités : les enfants issus de l’immigration et l‘expérience des discriminations à l’école maternelle (DISCRIMIGRANT). Porteur : M. SALAÜN, Université de Nantes. Pré-proposition acceptée.

    2014 : Participation à la préparation du projet scientifique d’un Institut des Etudes Européennes dans le cadre du RFI Etudes européennes et internationales dirigé par Michel Catala, Université de Nantes.  Axe 1 : Sociétés plurielles et constructions identitaires.  Chercheurs CREN participants : I. Audras, A. Bretegnier, G. Ioannitou, D. Omer.

    2014 : Participation à la coordination du Projet Régional EnJeu[x]Enfance et Jeunesse, Réponse à l’appel régional 2014, « Dynamiques scientifiques », Pays de la Loire. Laboratoire porteur : CERHIO CNRS UMR 6258, Université d’Angers.

    2014 : Pilotage du dépôt du Projet Régional EPLICS – Explorer la Pluralité Linguistique et Culturelle pour la Cohésion Sociale, Réponse à l’appel régional 2014, « Paris scientifiques », Pays de la Loire. Dépôt du projet : janvier 2014. Projet refusé.

    Participation à des événements de valorisation

    2011 : Participation à la Nuit des Chercheurs, Approches plurilingues : une innovation de la didactique des langues, CREN, Axe2.

    Implication dans des actions valorisant l’université

    2015-2016 : Participation à la mise en place du dispositif de formation de formateurs dans le cadre de la préparation d’un dispositif d’accueil et de formation d’étudiants réfugiés politiques. Co-animation formation de formateurs. Comité universitaire de soutien aux Réfugiés. Université du  Mans.

    Comités scientifiques de revues, expertises d’articles

    Depuis 01° juillet 2015. Membre du Comité scientifique de la Revue Recherches-En-Education du CREN, revue agréée par l’AERES/HCRES. http://www.recherches-en-education.net/

    Novembre 2015 : Expertise article : « Croyance et élaboration du sens. Quelles conséquences pour la sociolinguistique et les sciences hu Manss ? »,  Glottopol, 28, Epistémologies et histoire des idées sociolinguistiques.

    Avril 2015 : Expertise article « La politique linguistique du dioula en côte d’ivoire », Revue Corela (corela.revues.org).

    2009-2013 : Membre du Comité scientifique de la Revue Savoirs et Formation – Recherches & Pratiques, Comité international, Fédération des Associations pour l’Enseignement et la Formation des Travailleurs Immigrés (AEFTI), Montreuil.

    2016 : Habilitation à Diriger des Recherches. Qualifiée en Section 7. Sciences du Langage : Sociolinguistique.

    Imaginaires plurilingues en situations de pluralités linguistiques inégalitaires, Vingt ans « au cœur et aux marges » de la sociolinguistique, 258p. + 2 vol. d’annexes, 18p. (CV et référencement corpus) et 185p. (Recueil d’articles).

    • Jury : Ph. BLANCHET, PU 7°, PREFics, Rennes 2 (pré-rapporteur) ; J.-F. BOURDET, PU 7°, CREN-Inedum, Le Mans (garant) ; Claudine MOÏSE, PU 7°, Lidilem, Grenoble Alpes (pré-rapporteur) ; M. RISPAIL, PU 7°, I3DL, Saint-Etienne ; F. TUPIN, PU 70°, ICARE, La Réunion (pré-rapporteur).
    • Soutenance le 09 novembre 2016, Université du Num. de Qualification : 17107094116, 27/01/2017.

    2010 : Recrutement par mutation à l’Université du  Mans.

    • Département Didactique des Langues. EA 2661 CREN, Axe 2, Pôle CREN-Le Mans.
      • 2012-2013 : Obtention d’un CRCT par le CNU, second semestre.

    2002 : Nomination en tant que Maître de Conférences, Université de Tours.

    • Département Sciences du langage, puis : Sociolinguistique et Didactique des Langues. EA 4246 DYNADIV.

    1999-2000 : Post-Doctorat de recherche, Université Catholique de Louvain, Louvain-la-Neuve, Belgique.

    • Intégration à l’Action de Recherche Concertée (ARC) Langue(s) et identité(s) collective(s), Rôle des pratiques et des représentations linguistiques dans la construction des identités collectives.

    Projet interdisciplinaire en sciences sociales. Co-promoteurs : Professeurs M. Francard (linguistique), V. Yzerbyt (psychologie sociale), R. Deliège (anthrophologie) ; J. Pirotte (histoire), UCL.

    1994-1999 : Doctorat en Sciences du langage (Section 7, CNU), Université de la Réunion.

    Sécurité et insécurité linguistique. Approches sociolinguistique et pragmatique d'une situation de contacts linguistiques : La Réunion, 781p + Annexes, 423 p. (exposé des corpus, transcription des entretiens).

    • Thèse (nouveau régime), sous la direction du Professeur Didier de Robillard, Université de la Réunion, LCF / UPRES-A 6058 du CNRS, Formation doctorale Langues, Langage et Paroles.

    Soutenue le 28 janvier 1999 à l'Université de la Réunion. Mention Très honorable avec félicitations à l'unanimité du jury. Qualification Section 7 : 2000-03-21, n° 00207094116.

    1993-1994 : DEA Sciences du langage, Etudes créoles et francophones, Université de la Réunion.

    Entre kozman et conversation. Analyse des interactions verbales en situation sociolinguistique de contacts de langues créole réunionnais/ français.

    • Mémoire en sociolinguistique interactionnelle, sous la direction du Pr. Jacky Simonin, Université de la Réunion, Laboratoire d’Etudes Créoles et Francophone, URA 1041 du CNRS, 235p. + Annexe : transcription des interactions, 70 p. Soutenu le 15/09/1994 à l’Université de la Réunion. Mention TB.

    1992-1993: Maitrise de Didactique du français langue étrangère,  Bordeaux III.

    • Terrains didactiques : formation linguistique d’adultes en insertion (FLS, Alphabétisation) ; FLE, Alliance française Bordeaux (France) et Debrecen (Hongrie).

    1991-1992: Maitrise Sciences du langage, Université de Bordeaux III.

    La fonction de socialisation du langage à l’école maternelle, Mémoire de Maitrise de Sciences du Langage (Dir. Geneviève LAMBELIN), Université de Bordeaux III, 110p.

    • Mémoire en psycholinguistique socioconstructiviste, sociolinguistique interactionnelle, observations, collectes et analyse d’interactions d’étayage maître élèves en école maternelle.

    1989-1991: DEUG et Licence Sciences du langage, Linguistique générale, sociolinguistique et psycholinguistique, Université de Bordeaux III.