Statut : Doctorante

Discipline CNU : 70 ème section

Composante d'enseignement : ESPE

Contact : amelie.alletru@univ-nantes.fr

Thème(s) de recherche : Conception de formation et médiation par le numérique ; Plurilinguismes, éducations et sociétés

La conceptualisation par les enseignants du premier degré des situations d'enseignement des Langues et Culture Polynésiennes

sous la direction de Isabelle VINATIER et Marie SALAÜN

Dans un contexte où la prise en compte par l’école des langues et cultures d’origine des élèves en milieu diglossique est perçue comme un enjeu majeur de leur réussite scolaire, les enseignants du premier degré ayant en charge l’enseignement Langues et Culture Polynésiennes sont aux prises avec des situations potentiellement déstabilisantes : la formalisation didactique de cet enseignement s’ébauche progressivement, tous les enseignants n’ont pas suivi de formation spécifique, tous ne sont pas des locuteurs aguerris des langues polynésiennes, les profils linguistiques de élèves sont multiples…

Quels sont les principes organisateurs de l’activité d’enseignement des LCP des enseignants du premier degré ? Nous cherchons ainsi à repérer la structuration de leur activité sous la forme de schèmes d’action : les attentes des enseignants lors de ces situations (but(s), sous-buts, anticipations) ; leurs règles d’action, de prise d’information et de contrôle (partie générative du schème) ; leurs invariants opératoires, soient les concepts en acte – principes tenus pour pertinents – et théorème en acte – principes tenus pour vrais –  (partie épistémique du schème) ; les inférences opérées en situation (qui permettent l’adaptation du schème à la singularité de la situation). Nous cherchons à déterminer de quelle manière les organisateurs de l’activité sont culturellement façonnés : quelles sont les « valeurs de la société tahitienne » qui impactent les décisions d'action des enseignantes face à leurs élèves ?

Afin d’enquêter sur ces questions, notre thèse se situe dans une démarche ethnographique avec une perspective interactionniste multimodale intégrant une dimension culturelle. Nous cherchons à comprendre ce qui se joue dans la « parole gestuelle » pour conduire la classe lors de séances en langue de culture et de communication, lorsque l'on regarde non pas le savoir mais le fonctionnement d'une classe dans une culture donnée. Pour ce faire, nous centrerons notre analyse de l’agir professionnel sur l’utilisation du corps et des déplacements comme significatifs d'un fonctionnement d'une communauté culturelle. C’est à ce niveau que se situe la valeur générique de notre thèse : dans l’approfondissement de la réflexion relative à la dimension culturelle de l’activité enseignante, un versant jusqu’alors peu voire pas pris en compte. Le rôle de la culture n’est pas un donné mais un construit, négocié par l’acteur en fonction de ses valeurs propres, de ses conceptions, de ses aspirations, etc. Le terrain tahitien nous offre une opportunité de repérer, depuis notre position d’extériorité culturelle, les effets de la culture sur les pratiques effectives des enseignants, lors des séances relatives aux LCP à l’école primaire.

Sur le plan théorique, nous y voyons aussi l’occasion de mobiliser la théorie de la didactique professionnelle, pour construire un modèle d’analyse à prétention générale. À savoir « analyser le travail en vue de la formation », par le biais d’une démarche rendant justice aux pratiques de ces enseignants, tout en collaborant avec eux pour leur permettre de prendre conscience des dimensions largement implicites de leur activité. Ce modèle d’analyse peut-il être adaptable ? Y trouve-t-il des limites ? Le détour, dans la tradition anthropologique, par un contexte quelque peu « exotique », semble de nature heuristique pour penser un enrichissement du cadre théorique de Vergnaud qui indique lui-même que les savoirs d’expérience sont construits par la culture.

    La recherche vise ainsi à étudier, au-delà des discours, les pratiques effectives des enseignants du premier degré en identifiant avec leur concours, la manière dont ceux-ci conceptualisent les situations d’enseignement des Langues et Culture Polynésiennes.



4 documents

Article dans une revue

  • Amélie Alletru. L’intérêt d'un discours non réflexif de l’enseignant comme matériau de recherche. Recherches en Didactique des Langues et Cultures : les Cahiers de l'acedle, L'association des chercheurs et enseignants en didactique des langues étrangères, 2015, La fabrique de l'action enseignante, 12 (2), <10.4000/rdlc.672>. <hal-01516286>
  • Amélie Alletru. Débuter en classe maternelle : La professionnalité naissante des professeurs des écoles lors de l’intervention auprès des jeunes élèves. Ressources, ESPE de L'Académie de Nantes, 2012. <hal-01516285>
  • Amélie Alletru. Quels sont, à l’échelle internationale, les objets de recherche relatifs à l’enseignement préscolaire ?. Recherches en éducation, CREN - Université de Nantes, 2012. <hal-01516287>
  • Amélie Alletru. La construction professionnelle par la quête d’un langage commun, le cas des enseignants débutants en classe maternelle. Recherches en éducation, CREN - Université de Nantes, 2011. <hal-01516288>

Informations non renseignées

Master MEEF, mention "Premier degré"

Informations non renseignées
Informations non renseignées

Professeur de Ecoles (depuis 1996)

Professeur des Ecoles Maître Formateur (2003-2007)

Formatrice à l'ESPE de l'Académie de Nantes (depuis 2007)